MAINE LIBRE

L’opération intitulée « stop on lit ! »concerne les élèves du lycée les HORIZONS, mais aussi les enseignants et l’ensemble du personnel.

Une opération expérimentale jusqu’au printemps

« L’idée est de faire comprendre que l’écrit reste très important tout au long de la vie, qu’il soit numérique ou papier. Nous avons des jeunes en rupture avec l’écrit, pourtant on sait  que l’on doit passer par la lecture ». explique Bérengère ROSSIGNOL, professeur principal en seconde et animatrice de la filière bac pro, « c’est pour cela que cette opération est une amorce pour apporter le goût de la lecture ».

« Un moment de partage »

Que ce soit des mangas, de la presse locale, des romans ou des revues, l’essentiel est de pouvoir plonger les élèves dans les livres. « Nous voulons les remettre en contact avec la lecture, qu’ils comprennent que c’est utile pour eux, que c’est aussi un moment de partage, d’échange et aussi pour se faire plaisir », « c’est pour ça  que les lycéens qui préfèrent lire une revue 100 % foot, on les laisse faire ».

Dès le début de l’opération, les enseignants ont remarqué un changement dans leurs relations avec les élèves. « Rien que le fait de lire chacun sa propre revue ou roman, au même moment, apporte une notion de partage importante ». Une opération qui malgré tout reste expérimentale, jusqu’au printemps prochain. « Nous verrons d’ici là si on continue ou si on change de thème mais toujours sur les mêmes créneaux. On pensait, pourquoi pas, à une activité de respiration ou du chant. On tient à garder ce moment en dehors des cours et on sait par exemple qu’une chorale apporte une importante cohésion de groupe, et même si c’est un peu à l’ancienne, on sait que cela fonctionne bien », conclut Bérengère ROSSIGNOL.