Saint Saturnin, Monthéard, le jardin partagé, manque d’adhérents. Jérome BOURGEAIS, son président a fait appel à un quatuor des HORIZONS pour inciter les voisins à revenir pousser la porte.

Côté cour, il y a quatre étudiantes du lycée privé laïc les HORIZONS, Justine COSNARD, Léana LETARD, Célia BARBEY et Maéliss CHAUSSE, élèves en BTSA DATR en recherche d’une action, « qui donnerait du sens pratique à un rapport de stage qui a quelque part un parfum un peu scolaire« .

Côté jardin, c’est celui partagé du quartier Monthéard, écrin de verdure au milieu d’une population vivant pour moitié en habitat individuel et pour moitié en HLM.

Créé il y a quatre ans sous l’impulsion  de Jérome BOURGEAIS qui en est depuis le président, ce carré vert de 400 mètres carrés revendique » être un lieu de promenade, de partage de savoir et surtout de convivialité. » Faire fleurir le lien social à partir du produit de la  terre, l’idée est généreuse, mais « Montheard a dans sa panoplie une plante qui a tendance à végéter, c’est celle de la communication. »

Du coup, soudés par le même but, ces deux mondes se sont rencontrés pour mettre au point une stratégie destinée à faire revenir le proche voisin et l’habiller de la tenue du jardinier amateur.

Avant d’être reconnu, il faut être connu.

Après l’état des lieux dressé par le président, c’est vrai que les 17 adhérents sont tous issus de l’habitat individuel, le quatuor s’est mis en quête d’un porte à porte dans un rayon de 50 mètres autour du jardin, ciblant les barres HLM avec de solides arguments à l’appui : un but de promenade , un lieu de rencontre intergénérationnel car ici, les salades sont cultivées dans une terre qui s’appelle partage, en deux mots, un jardin extraordinaire.

Les réponses obtenues par les jeunes filles, jardin peu connu assimilé à un coté bobo, mal signalé, horaires mal agencés ont été  transmis au président, « dès que les contraintes pandémiques se terminent, nous nous réunirons pour  donner suite à l’entreprise« . Avec des arguments de poids, le début de saison  tout proche et le changement de municipalité ».