Tout en respectant les consignes de confinement, les responsables du lycée les Horizons ont voulu garder le contact avec leurs apprenants restés chez eux. « Mais pour se faire, il faut avoir une ressource informatique suffisante », insiste Dominique BONAMI, le chef d’établissement.

La rencontre entre Géraldine Loiseau, une enseignante des Horizons et STM Microelectronics, la société franco-italienne « poids lourd du semi-conducteur », qui développe, fabrique et commercialise des puces électroniques, a sonné l’heure d’une riche collaboration. Les dirigeants de cette société, basée au Mans, disposaient d’ordinateurs en bons état : c’est là  qu’entrait en piste la société Linux Maine, qui « fait la promotion des logiciels libres permettant l’accès à des millions d’applications » et qui a tout de suite procédé à la remise en état. Nous avons nettoyé et essayé ces matériels qui sont remis ce jour ». Convention signée des deux parties à l’appui, le directeur du lycée, en distribuant ces ordinateurs, précisait bien, « c’est un don qui est fait à 18 élèves méritants qui reviendront dans l’établissement dès la rentrée prochaine. »

OUEST FRANCE