OUEST FRANCE LE 29/11/2017

Le nouveau chef d’établissement Dominique BONAMI revisite le projet pédagogique du lycée privé de formation continue, et notamment sont antenne de ST GERVAIS.

Entretien, 

Pourquoi transformer les HORIZONS en lycée « bio » ?

Parce que les professions agricoles traditionnelles n’attirent plus les jeunes vers les enseignements techniques pourtant en recherche de protection de l’environnement.

Comment allez-vous procéder ?

Tout d’abord en construisant un poulailler dans l’établissement pour y installer la célèbre poule du Mans, objet de fierté de production locale. Plus sérieusement, mais c’est déjà très sérieux, en intégrant dans nos formations la culture du bio et l’écologie. Les jeunes citadins en mal d’orientation ne viendront pas chez nous pour apprendre à élever des poulets en batterie mais s’intéresseront plus surement à la protection des espèces et des habitats.

Cette orientation ne se fait pas actuellement ?

Non. Et il me semble que le plus urgent est de s’attaquer à la problématique des classes de 4ème sur les deux sites de Saint Saturnin et de St Gervais en Belin. L’absence de discipline des collégiens en échec scolaire met à rude épreuve les nerfs des professeurs, qui y laissent parfois la santé. Mon objectif est de réorganiser les programmes pour le bien-être et la motivation de chacun. les premières réunions et rencontres m’ont donné des pistes et nous avons pris des décisions applicables avant Noël.

Quelles sont-elles ?

Il s’agit d’adopter un thème commun à tous les professeurs chaque semaine, afin de changer les programmes. Ainsi les professeurs de français, de mathématiques, de géographie et de cuisine  associeront leurs cours à l’Asie cette semaine. Suivront la couleur bleue, la hightech (technique de pointe), Noël. L’objectif est de créer des scénarios ensemble, collégiens et enseignants, pour une discipline moins répressive.